Certains partis organisent des élections primaires afin de déterminer quel candidat unique représentera les couleurs du parti. Cela permet d'éviter les dispersements de voix entre plusieurs candidats d'un même parti, et de ce fait favoriser l'élection du candidat de la partie adverse.

L'organisation de primaires se décide au niveau du parti même. Si certains ont réclamé des primaires à l'UMP, elles n'auront de nouveau pas lieu, du moins pour 2012.

Par contre, le parti socialiste les organisera à nouveau, tout comme les Verts.

Le système des primaires comporte des avantages et des inconvénients. Si présenter un candidat unique est évidemment intéressant afin de catalyser les votes, cela représente parfois un coût. Une élection primaire est une élection : il y a des candidats, une campagne. Même si une campagne primaire est souvent moins agitée qu'une campagne entre partis adverses, des sensibilités diverses s’affrontent et il arrive que des coups bas se perdent. Cela peut avoir ensuite une conséquence la cohésion du parti. Certains observateurs ont mentionné ce fait à propos du parti socialiste et des primaires de la présidentielle précédente. On se souvient notamment des prises de bec entre Laurent Fabius et Ségolène Royal, pour ne citer que ceux-là.

Les modalités de primaires sont propres à chaque parti. Pour le parti socialiste, l’élection se passera en un ou 2 tours, suivant les résultats, s'il n'y a pas plus de 5 candidats. Le cas échéant, une présélection sera effectuée avant le début des primaires.

primaires partis élection présidentielle 2012